chatons disponibles à la réservation ~~~ La Chatterie du Grand Nocq ~~~ chatons disponibles à la réservation ~~~ La Chatterie du Grand Nocq ~~~ chatons disponibles à la réservation Webdesign, Photos, Textes de la Chatterie du Grand Nocq - Szatkowski Fanny Copyright © 2007 - 2012- Tous Droits Réservés - Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, est interdite sans autorisation préalable. La contre façon est passible des peines prévues par la loi (du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985 (sur les droits d'auteur). Les photos et textes de ce site ne sont pas libres de droits et sont protégés par le code de la propriété intellectuelle (article 112-2-9 etL 121-2)..Propriété sous vidéo surveillance 24h/24h : Loi n°95-73 du 21/01/1995 Décret 96-926 du 17/10/1996...Propriété déclarée à la CNIL "Elevage du Grand Nocq" pour la "Chatterie du Grand Nocq " : SIRET 50483293200017 -AD 62/754
header


















   
  CHATTERIE PERSAN CHINCHILLA SILVER GOLDEN
  Les maladies
 

Le coryza :

Le coryza est la maladie la plus commune chez les chats, qui peut rendre le chat très malade si elle n'est pas soignée.
Origine: Le coryza est une maladie due à plusieurs germes. Les plus importants sont : le calicivirus, la rhinotrachéite virale et la chlamydia (une sorte de petite bactérie). Les symptômes provoqués par ces agents infectieux se ressemblent tellement qu'ils sont tous repris sous le nom de coryza. La maladie est souvent due à l'association de plusieurs virus et bactéries.


Déclenchement :
- La maladie se répand d'un chat malade à l'autre.
- La maladie peut également être transmise par des paniers et cages contaminés ou par les mains, les vêtements et même les chaussures! De l'homme.
- Cette même maladie peut s'attraper avec un coup de froid.
- Une clim de voiture mal réglée.
- Les courants d'air que les chats n'apprécient absolument pas.
- Egalement un chaton qui vient d'être vacciné peut déclencher un coryza qui peut aller de 24h jusqu'à 7 jours. D'autre part une fièvre peut aussi paraitre dès le lendemain de la vaccination et qui peut aussi aller jusqu'à une semaine.
- Le stress du chaton peut déclencher le coryza.

Symptômes : Tous les chats malades n'éternuent pas forcément. Le coryza peut également provoquer de la conjonctivite et une infection des voies respiratoires. Les chats contaminés ont les yeux infectés, des écoulements au niveau du nez et parfois des ulcères dans la bouche. Ils ont de la fièvre, perdent leur appétit et leur envie de boire et sont souvent en train d'éternuer et de saliver. Les animaux qui ne boivent plus, peuvent rapidement se retrouver dans un état critique de déshydratation. Les voies respiratoires infectées, forment également un milieu de culture idéal pour d'autres germes, qui, entre autre, peuvent provoquer une pneumonie. Ce sont surtout les jeunes animaux qui sont particulièrement sensibles aux symptômes du coryza. Leur système immunitaire n'est pas encore aussi développé et souvent, ils ne sont pas encore vaccinés. Néanmoins, dans la plupart des cas et avec le bon traitement, cette maladie est guérissable. Dès le début des symptômes, avec un traitement le chat est vite guéri.


Traitement : Comme expliqué ci-dessus, le coryza est due à l'association de plusieurs virus et parfois aussi par la chlamydia. Malheureusement aucun médicament n'existe pour lutter contre ces virus, mais bien pour la chlamydia. Ceci implique que le traitement vise surtout à combattre les infections secondaires, à lutter contre la déshydratation et éventuellement à les forcer à s'alimenter. Plus précisément, le traitement consiste à donner des antibiotiques au patient et si nécessaire une perfusion, ainsi qu'un régime alimentaire sain et savoureux.
Prévention : Comme le dicton le dit : “mieux vaut prévenir que guérir”. C'est également le cas pour le coryza. On peut très facilement protéger les animaux contre cette maladie par vaccination. Les vaccins sont administrés aux animaux en bonne santé afin de prévenir la maladie. Par contre, pour les animaux déjà atteints, une guérison préalable est nécessaire avant la vaccination. Il y a deux moyens. La première méthode, et la plus utilisée, consiste en une injection sous-cutanée du vaccin. L'autre méthode est intra nasale ou en gouttes, ce qui implique que le vaccin est administré dans le nez et dans les yeux. Les deux méthodes sont efficaces, mais le vaccin en gouttes à comme grand avantage d'augmenter plus rapidement la résistance, ce qui peut être très important lorsque le coryza est déjà présent dans l'environnement. Le grand désavantage est la réaction au vaccin. Tous les animaux vont temporairement présenter des symptômes du coryza, ce qui, dans certains cas, nécessite un traitement.
Les chatons peuvent être vaccinés dès l'âge de 9 semaines. Afin d'être bien protégé, la vaccination se fait en deux injections à un mois d'intervalle suivi d'un rappel annuel.

Résumé : Le coryza est une maladie féline très commune qui se soigne bien mais il vaut mieux la prévenir en vaccinant les animaux. Toutefois, si votre animal présente les symptômes du coryza et afin d'augmenter les chances de guérison, il est important de commencer le traitement, qui doit être prescrit par votre vétérinaire, le plus rapidement possible.
Dans tous les cas, lorsque les symptômes sont là, il est important de le séparer si d'autres chats vivent avec lui, le temps du traitement.

Cette maladie ne rentre pas dans les garanties des 4 vices rédhibitoires pouvons donner réparation aux  préjudices subit.

 

Conclusion : Un chaton peut déclencher un coryza dès le départ de chez l'éleveur, dû au stress par exemple ou dû à la vaccination quelques jours avant ou à n'importe quel moment de sa vie. Notons malgré  tout, l'éleveur ne peut garantir la bonne évolution du chaton, il ne peut garantir que le chaton ne sera pas malade.
Lorsque votre enfant nait, pouvez-vous garantir qu'il sera en bonne santé, pouvez garantir qu'il ne sera pas malade ? Non bien sûr !  
Quand tou  va bien, pas de nouvelle. L'éleveur on l'oublie ...
Quand le chaton n'est pas bien : On n'oublie pas l’éleveur. L’acheteur dira surement que c'est un  mauvais éleveur qui ne se soucie pas de ses chatons ...
Fort heureusement l'éleveur connait bien toute la panoplie de réflexion...il est blindé, il a bien raison.

Le coryza

Le coryza est la maladie la plus commune chez les chats, qui peut rendre le chat très malade si elle n'est pas soignée.
Origine: Le coryza est une maladie due à plusieurs germes. Les plus importants sont : le calicivirus, la rhinotrachéite virale et la chlamydia (une sorte de petite bactérie). Les symptômes provoqués par ces agents infectieux se ressemblent tellement qu'ils sont tous repris sous le nom de coryza. La maladie est souvent due à l'association de plusieurs virus et bactéries.


Déclenchement :
- La maladie se répand d'un chat malade à l'autre.
- La maladie peut également être transmise par des paniers et cages contaminés ou par les mains, les vêtements et même les chaussures! De l'homme.
- Cette même maladie peut s'attraper avec un coup de froid.
- Une clim de voiture mal réglée.
- Les courants d'air que les chats n'apprécient absolument pas.
- Egalement un chaton qui vient d'être vacciné peut déclencher un coryza qui peut aller de 24h jusqu'à 7 jours. D'autre part une fièvre peut aussi paraitre dès le lendemain de la vaccination et qui peut aussi aller jusqu'à une semaine.
- Le stress du chaton peut déclencher le coryza.

Symptômes : Tous les chats malades n'éternuent pas forcément. Le coryza peut également provoquer de la conjonctivite et une infection des voies respiratoires. Les chats contaminés ont les yeux infectés, des écoulements au niveau du nez et parfois des ulcères dans la bouche. Ils ont de la fièvre, perdent leur appétit et leur envie de boire et sont souvent en train d'éternuer et de saliver. Les animaux qui ne boivent plus, peuvent rapidement se retrouver dans un état critique de déshydratation. Les voies respiratoires infectées, forment également un milieu de culture idéal pour d'autres germes, qui, entre autre, peuvent provoquer une pneumonie. Ce sont surtout les jeunes animaux qui sont particulièrement sensibles aux symptômes du coryza. Leur système immunitaire n'est pas encore aussi développé et souvent, ils ne sont pas encore vaccinés. Néanmoins, dans la plupart des cas et avec le bon traitement, cette maladie est guérissable. Dès le début des symptômes, avec un traitement le chat est vite guéri.


Traitement : Comme expliqué ci-dessus, le coryza est due à l'association de plusieurs virus et parfois aussi par la chlamydia. Malheureusement aucun médicament n'existe pour lutter contre ces virus, mais bien pour la chlamydia. Ceci implique que le traitement vise surtout à combattre les infections secondaires, à lutter contre la déshydratation et éventuellement à les forcer à s'alimenter. Plus précisément, le traitement consiste à donner des antibiotiques au patient et si nécessaire une perfusion, ainsi qu'un régime alimentaire sain et savoureux.
Prévention : Comme le dicton le dit : “mieux vaut prévenir que guérir”. C'est également le cas pour le coryza. On peut très facilement protéger les animaux contre cette maladie par vaccination. Les vaccins sont administrés aux animaux en bonne santé afin de prévenir la maladie. Par contre, pour les animaux déjà atteints, une guérison préalable est nécessaire avant la vaccination. Il y a deux moyens. La première méthode, et la plus utilisée, consiste en une injection sous-cutanée du vaccin. L'autre méthode est intra nasale ou en gouttes, ce qui implique que le vaccin est administré dans le nez et dans les yeux. Les deux méthodes sont efficaces, mais le vaccin en gouttes à comme grand avantage d'augmenter plus rapidement la résistance, ce qui peut être très important lorsque le coryza est déjà présent dans l'environnement. Le grand désavantage est la réaction au vaccin. Tous les animaux vont temporairement présenter des symptômes du coryza, ce qui, dans certains cas, nécessite un traitement.
Les chatons peuvent être vaccinés dès l'âge de 9 semaines. Afin d'être bien protégé, la vaccination se fait en deux injections à un mois d'intervalle suivi d'un rappel annuel.

Résumé : Le coryza est une maladie féline très commune qui se soigne bien mais il vaut mieux la prévenir en vaccinant les animaux. Toutefois, si votre animal présente les symptômes du coryza et afin d'augmenter les chances de guérison, il est important de commencer le traitement, qui doit être prescrit par votre vétérinaire, le plus rapidement possible.
Dans tous les cas, lorsque les symptômes sont là, il est important de le séparer si d'autres chats vivent avec lui, le temps du traitement.

Cette maladie ne rentre pas dans les garanties des 4 vices rédhibitoires pouvons donner réparation aux  préjudices subit.

Conclusion : Un chaton peut déclencher un coryza dès le départ de chez l'éleveur, dû au stress par exemple ou dû à la vaccination quelques jours avant ou à n'importe quel moment de sa vie. Notons malgré  tout, l'éleveur ne peut garantir la bonne évolution du chaton, il ne peut garantir que le chaton ne sera pas malade.
Lorsque votre enfant nait, pouvez-vous garantir qu'il sera en bonne santé, pouvez garantir qu'il ne sera pas malade ? Non bien sûr !  
Quand tou  va bien, pas de nouvelle. L'éleveur on l'oublie ...
Quand le chaton n'est pas bien : On n'oublie pas l’éleveur. L’acheteur dira surement que c'est un  mauvais éleveur qui ne se soucie pas de ses chatons ...
Fort heureusement l'éleveur connait bien toute la panoplie de réflexion...il est blindé, il a bien raison.


La teigne

LA TEIGNE EST LA PLUS CONNUE DES CHAMPIGNONS : elle se manifeste par des pertes de poils sous forme de plaques qui laissent apparaître la peau. Au début l'animal ne se gratte pas, je tiens à préciser toutefois qu'à force de récidives les animaux se grattent même les humains. Le traitement est très long, et pénible aussi bien pour l'animal que pour nous. Il faut une hygiène chez soi IMPECCABLE! L'eau de javeil aide beaucoup.
L'animal peut être porteur sain de la teigne. Cela signifie qu'il héberge dans ses poils les filaments du champignon mais qu'il ne présente aucn symptômes. Tant mieux! non, car il est contaminant. Il peut transmettre la teigne à d'autres animaux ou à ses maîtres.
Il existe 50 % des animaux porteurs sains de la teigne.
Chez l'homme cela fait une sorte de cercle rouge et cela gratte énormément, bien souvent ce sont ls enfants et les femmes qui l'attrapent plus facilement.crème MYCOSTER et un antibiotique prescrit par votre médecin.

Beaucoup d'animaux peuvent l'attraper, les chats, les chiens, les rongeurs, les bovins, les chevaux, les porcs.
Dans un premier temps toujours aller chez son vétérinaire, qui conseillera en général de l'IMAVERAL, des comprimés FULVIDERM ou de l'ITRAFUNGOl, de la lotion CLINAFARM et des BOUGIES CLINAFARM. IMAVERAL DILUE EFFICACE PENDANT 5 MINUTES ET LOTION CLINAFARM.

Renforcez leur système immunitaire avec des gélules de PROPOLIS.


Le typhus

Ce que dit la loi : le typhus est une maladie visée par la loi du 22 juin 1989, sous le nom de leucopénie infectieuse féline, en tant que vice rédhibitoire : elle fait partie de 4 maladies rédhibitoires.
Le délai de garantie pour porter le diagnostic de suspicion est de 5 jours.

Le typhus, également appelé panleucopénie féline, est une maladie virale qui affecte les félidés sauvages et domestiques. Cette affection se transmet par le biais d'un virus de la famille des parvovirus, assez résistant dans le milieu extérieur, excrété dans les selles des animaux malades.

Les symptômes peuvent apparaître rapidement :
Forme suraiguë : après une forte fièvre, l'animal chute brutalement en température et meurt rapidement en 24 heures.

Forme aiguë : d'abord une phase d'hyperthermie, de prostration et d'anorexie. Puis l'animal se déshydrate, les muqueuses pâlissent et la température chute. Des vomissements mousseux et de la diarrhée surviennent ensuite. Par la suite, l'animal peut éventuellement survivre avec une remontée de la température. Mais dans la majorité des cas, l'hypothermie s'aggrave et l'animal décède en quelques jours.

Forme cérébelleuse chez le chaton : certains chatons, dont la mère a été exposé au virus pendant la gestation, vont présenter des problèmes de coordination motrice.
Le diagnostic de la maladie se fait cliniquement ou par le biais de prélèvement dans le sang ou dans les selles.

En cas de typhus avéré, l'animal atteint doit faire l'objet d'un traitement symptomatique énergique. Il est parfois nécessaire de procéder à une transfusion et de maintenir sous perfusion l'animal.
Le pronostic reste grave, surtout pour les animaux jeunes qui sont plus sensibles à cette atteinte virale.

Il est possible de protéger votre chat contre le typhus à l'aide d'un vaccin qui nécessite deux injections de primovaccination puis un rappel annuel.

Le typhus

Ce que dit la loi : le typhus est une maladie visée par la loi du 22 juin 1989, sous le nom de leucopénie infectieuse féline, en tant que vice rédhibitoire : elle fait partie de 4 maladies rédhibitoires.
Le délai de garantie pour porter le diagnostic de suspicion est de 5 jours.

Le typhus, également appelé panleucopénie féline, est une maladie virale qui affecte les félidés sauvages et domestiques. Cette affection se transmet par le biais d'un virus de la famille des parvovirus, assez résistant dans le milieu extérieur, excrété dans les selles des animaux malades.

Les symptômes peuvent apparaître rapidement :
Forme suraiguë : après une forte fièvre, l'animal chute brutalement en température et meurt rapidement en 24 heures.

Forme aiguë : d'abord une phase d'hyperthermie, de prostration et d'anorexie. Puis l'animal se déshydrate, les muqueuses pâlissent et la température chute. Des vomissements mousseux et de la diarrhée surviennent ensuite. Par la suite, l'animal peut éventuellement survivre avec une remontée de la température. Mais dans la majorité des cas, l'hypothermie s'aggrave et l'animal décède en quelques jours.

Forme cérébelleuse chez le chaton : certains chatons, dont la mère a été exposé au virus pendant la gestation, vont présenter des problèmes de coordination motrice.
Le diagnostic de la maladie se fait cliniquement ou par le biais de prélèvement dans le sang ou dans les selles.

En cas de typhus avéré, l'animal atteint doit faire l'objet d'un traitement symptomatique énergique. Il est parfois nécessaire de procéder à une transfusion et de maintenir sous perfusion l'animal.
Le pronostic reste grave, surtout pour les animaux jeunes qui sont plus sensibles à cette atteinte virale.

Il est possible de protéger votre chat contre le typhus à l'aide d'un vaccin qui nécessite deux injections de primovaccination puis un rappel annuel.


 
  Merci aux 283137 visiteurs depuis le 6 Novembre 2007

 
 
Webdesign, Photos, Textes de la Chatterie du Grand Nocq - Szatkowski Fanny Copyright © 2007 - 2012- Tous Droits Réservés -Reproduction Interdite (voir réglement fr.gd)..Propriété sous vidéo surveillance 24h/24h : Loi n°95-73 du 21/01/1995 Décret 96-926 du 17/10/1996 chatons disponibles à la réservation ~~~ La Chatterie du Grand Nocq ~~~ chatons disponibles à la réservation ~~~ La Chatterie du Grand Nocq ~~~ chatons disponibles à la réservation Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.